AccueilAccueil Sphère Educative et familiale

Sphère Educative et familiale

Rechercher une action

Parce que les acteurs qui œuvrent pour la prévention et la lutte contre l’illettrisme sont nombreux et présents sur l’ensemble du territoire national, parce que l’on peut agir dans tous les domaines et à tous les âges de la vie, vous pouvez sélectionner vos critères de recherche afin de découvrir les actions qui vous intéressent :

Pour qui ?
Type d'action
Par qui ?
Ou ?
Rechercher
102 resultats trouvés
PEP 57_Atelier Lecture
Grand Est - Ville de Metz (Zone du PRE: Borny, La Patrotte, Bellecroix, Hannaux Barral Frécot)

Présentation:
Le but d’un tel dispositif est de donner un cadre à des enfants ne bénéficiant pas forcément d’un environnement social ou familial favorable pour la pratique de la lecture et de l’écriture. Il s’agit également de favoriser la socialisation et la participation des enfants timides (qui ont tendance à se fondre dans la masse au sein de la classe). Ce dispositif permet à des élèves ciblés par les enseignants de trouver une aide quasi individualisée sans pour autant leur donner la sensation d’être lésés par rapport à leurs camarades. En effet, les activités ludiques et amusantes permettent à l’enfant d’apprendre et de se détendre dans le petit groupe.
Dans le cadre d’un dispositif centré sur la lecture et l’écriture et sur le premier rapport de l’enfant au livre, il est intéressant de diversifier leurs expériences vis-à-vis de ce dernier tant par les supports différents que par les « lieux » du livre. Les intervenants peuvent alors mettre en place des « sorties » dans des lieux dédiés aux livres (librairies pour enfants comme Le Préau, bibliothèques (pourrait donner lieu à des cartes de biblio), médiathèques, BDC ou autre).
Les activités lectures/écritures peuvent également se fédérer sur un projet (courant en fin d’année) tel qu’un roman photo, un petit livre, une pièce de théâtre. Si tel est le cas, la production finale pourra donner lieu à une représentation ou à un moment dédié lors de la fin de l’année en présence des parents.
La décision de recourir à un deuxième intervenant dédié à la lecture à deux est motivée par le fait que cette activité est très difficile à mettre en place avec un seul intervenant. Les élèves de CP ont souvent beaucoup de mal à travailler en autonomie, de ce fait, le moment de lecture est perpétuellement perturbé. Or, ce moment unique entre l’intervenant et l’enfant paraît essentiel. Cette pratique est en effet au cœur de l’aide individualisée car elle permet de vraiment se rendre compte des difficultés de l’élève et d’y apporter une aide adaptée. De plus, cela permet de créer un lien fort avec l’enfant. Il faut cependant veiller à la façon dont la lecture et faite. En effet, il y a différente façon de reprendre l’enfant. Il ne faut pas se contenter de le couper et de dire à ça place le mot inconnus ou incompris mais il faut déchiffrer avec lui et pas à pas : association de lettres et syllabes et expliquer le sens du mot. Il faut aussi veiller à la fluidité et à l’articulation et enfin, s’adapter au niveau de l’enfant qui n’est pas le même en Novembre qu’en Juin.
Mise en oeuvre:
-2 à 4 Séance par semaines de 16h15 à 17h45, soit  1h15 de séance
- Deux intervenants, soit deux salariés, soit un salarié et un bénévole (La personne chargée de la conduite de la séance doit être un salarié

PEP 57_SUQE
Grand Est - Metz (Zones du PRE: Borny, La Patrotte, Bellecroix, Hannaux Barral Frécot)

Présentation:
Le SUQE (Solidarité Université Quartier Ecole) est un dispositif d’accompagnement à la scolarité, mis en place par les PEP 57 et qui existe depuis maintenant 20 ans et fait l’objet d’une convention entre les PEP 57 et l’université de Metz.
Ce dispositif a été crée afin d’intervenir sur des objectifs transversaux de l’école tels que la confiance en soi, le rapport à l’école, l’autonomie et principalement la méthodologie.
Ainsi, ce dispositif ne constitue pas en une simple aide aux devoirs mais en un véritable soutien individualisé qui permet à chaque élève de recevoir l’aide dont il a besoin.
En effet, les groupes constitués dépassent rarement 3 élèves pour une meilleure  prise en charge. De plus, un livret propre à chaque enfant assure un suivi individuel et permet de mettre en lien tout les partenaires de la réussite de l’enfant (les familles, l’école, l’association et le PRE)
Mise en œuvre:
Afin d’avoir un bon impact sur la scolarité des enfants et jeunes pris en charge, les salariés et bénévoles interviennent deux fois par semaine à raison d’une heure par séance. Le SUQE  se calque sur le calendrier scolaire, il n’y a donc pas de séances pendant les vacances scolaires.
Chaque élève possède un livret qui lui est propre, l’enseignant y inscrit des objectifs en lien avec le dispositif, objectifs qui servent de fil rouge aux intervenants.
Des régulations et des bilans sont régulièrement mis en place tout au long de l’année avec tous les partenaires de l’action pour assurer le bon développement du dispositif, régler d’éventuels problèmes ou ajuster certains groupes.

Bourgogne - Franche-Comté - Mâcon

Acccompagner la parentalité, rapprocher  parents et enfants autour du conte
développer la maîtrise de la langue française
Mieux connaître les activités et structures d'un quartier

AEF
AEF
Grand Est - France (mise en place en 2012-2013 dans les villes d’Angers, Bar-le-Duc, Châteaudun, Cholet, Coulaines, Dreux, Ligny-en-Barrois, Longlaville, Sedan, Nancy, Niort, Laxou, Maxéville, Tourcoing, Vandoeuvre-lès-Nancy)

L’action Coup de Pouce LANGAGE est née du constat, exprimé entre autres par les enseignants et confirmé par les recherches en linguistique de l’acquisition, que certains enfants ont des capacités langagières moyennes, voire faibles (difficultés à construire des « phrases » complètes quand la situation le nécessiterait ou discours qui ne reflète pas une logique du raisonnement), qui sont susceptibles d’entraver leur futur apprentissage de l’écrit. Une stimulation langagière en amont, c’est-à-dire dès l’école maternelle, pourrait alors s’avérer bénéfique.
Cette action a pour objectif prioritaire d’aider les enfants de 4 à 6 ans qui ont besoin d’être stimuler sur le plan langagier et de les accompagner dans leur apprentissage de la langue en les initiant à des « lectures partagées ». L’activité vise l’apprentissage du lexique et de la syntaxe, en particulier la verbalisation d’un discours narratif comportant des constructions de plus en plus longues et de plus en plus complexes et diversifiées.

Grand Est - Lunéville (Meurthe - et- Moselle) puis extension sur la région Lorraine (4 départements)

Suite à une expérimentation dans un quartier sensible de la ville de Lunéville (Meurthe-et-Moselle) entre 2009 et 2012 avec deux écoles maternelles et une ludothèque (« le donjeux »), en partenariat avec la Coordination Lunévilloise Enfance Famille, l’AsFoReL a été missionnée par la Fondation SNCF et la mission régionale de Prévention et Lutte contre l’illettrisme pour mettre en œuvre dans toute la région Lorraine l’action « Jouer pour parler, parler pour jouer… Le langage en jeu ».
Cette action a pour objectif prioritaire d’aider les enfants âgés de 4 à 6 ans issus de milieux défavorisés à mieux maîtriser le langage oral en s’appuyant sur un support spécifique : les jeux de société. L’activité vise l’apprentissage du lexique et de la syntaxe, en particulier la verbalisation de constructions de plus en plus longues et de plus en plus complexes et diversifiées. Le but est également d’impliquer les parents en les invitant à participer aux différentes activités proposées dans ce cadre.

AEF
AEF
LE LIEN SOCIAL PAR L'ÉCRIT - ÉCRIRE, C'EST SE SOUVENIR
Île-de-France - Paris - 6 EHPAD Parisiens + 5 Résidences sociales en partenariat avec les collèges de quartier

ATELIERS D'ÉCRITURE INTERGÉNÉRATIONELS ADOLESCENTS-SENIORS (autonomes ou non)
Lectures publiques
Editions de livrets Textes-Photos
CD Audio

Rechercher un acteur
ou un partenaire local

Rayon de recherche (km)

 25  50  100
Rechercher
Illettrisme Info Service 0 800 11 10 35
ANLCI TV
Témoignages
Appels à projets