L’illectronisme en chiffres

Selon l’ANLCI, l’illectronisme désigne une maîtrise insuffisante des compétences numériques de base, nécessaires à toute personne pour effectuer de manière autonome les actes de la vie courante.

Aujourd’hui, de nombreuses données existent sur l’utilisation des outils numériques mais moins sur les compétences numériques qui sont en constantes évolution. L’observatoire va, dans un premier temps, avoir un rôle de veille pour collecter les études réalisées sur le sujet. Par la suite, des travaux seront lancés notamment sur le lien entre illettrisme et illectronisme et sur la mesure des compétences de base numérique. Pour travailler sur ces sujets, l’observatoire va collaborer avec d’autres observatoires, des organismes de statistiques publiques et des laboratoires de recherche.

 

Données nationales
Gros plan sur l’enquête européenne technologies de l’information et de la communication auprès des ménages (TIC) de 2021 réalisée par l’Insee pour la France.

L’illectronisme est défini dans cette enquête comme la situation d’une personne ne possédant pas les compétences numériques de base (rechercher des informations en ligne, communiquer en ligne, utiliser des logiciels, protéger sa vie privée, résoudre des problèmes en ligne) ou ne se servant pas d’Internet (incapacité ou impossibilité matérielle de l’utiliser dans les trois derniers mois).

Selon cette enquête :

  • 15 % de la population adulte âgée de 15 ans ou plus est en situation d’illectronisme en France. Les populations les plus touchées par l’illectronisme sont :
    • les plus âgés
    • les moins diplômés
  • 28 % des personnes ont des capacités numériques faibles, c’est‑à‑dire qu’elles manquent d’une, deux ou trois compétences de base (la recherche d’information, la communication, l’usage de logiciels, la protection de la vie privée et la résolution de problèmes).

 

Selon le baromètre numérique de 2022 (enquête) réalisée par le Crédoc pour l’Arcep, le CGE, l’ARCOM et l’ANCT :

  • 54% des français éprouvent au moins une forme de difficulté qui les empêche d’effectuer des démarches en ligne.
  • 29% des français n’ont accompli aucune démarche administrative dématérialisée au cours des douze derniers mois et 58% pour les personnes sans diplôme.
  • 48% éprouvent au moins un frein qui les empêche d’utiliser pleinement les outils numériques et interne. 25% estiment ne pas maîtriser suffisamment les outils informatiques pour pouvoir les utiliser pleinement.

D’après le Credoc, une personne sur trois est en situation d’illectronisme soit parce qu’elle n’a pas accès à internet soit parce qu’elle rencontre des difficultés d’utilisation des outils numériques.

 

Du côté des territoires

A partir de l’enquête TIC ménage 2019, des publications régionales ont été réalisées par l’Insee dans 10 régions de métropole. Ces publications permettent d’avoir des données territorialisées.

La Mednum a créé un site qui cartographie les fragilités numériques des territoires.

Il manque à ce jour 3 régions : Bretagne, Normandie et Occitanie.

 

Extensions d’enquêtes pour les DOMs en 2017 :

Il n’y a pas eu d’extensions à Mayotte.

Partager l’article
FacebookTwitterLinkedIn
Icône oeil

A voir aussi